A

icone - puce

Abiotique

Se dit d’un facteur lié au milieu physique et chimique. (vs biotique)


Accrétion

Développement progressif d’une accumulation sédimentaire recevant constamment des apports nouveaux. (vs érosion)


Adsorption

Fixation physique et/ou chimique d’un atome ou d’une molécule par la surface d’un solide. (vs désorption)


Aléa

Evènement (naturel ou humain) potentiellement dangereux.


Allochtone

Qualifie un élément qui ne provient pas du milieu étudié. (vs autochtone)


Alluvion

Dépôt sédimentaire caillouteux à limoneux laissé par la rivière dans le fond des vallées.


Anadrome

Se dit des poissons qui remontent les fleuves pour se reproduire. (vs catadrome)


Anatidé

Oiseau aquatique aux pattes palmées et au bec plat comme le canard, l’oie, la sarcelle.


Anthropique

Relatif à l’activité humaine.


Autochtone

Qualifie un élément qui provient du milieu étudié. (vs allochtone)


Avifaune

Ensemble des oiseaux.


B

icone - puce

Bassin versant

Espace qui draine l’ensemble des eaux de ruissellement et d’infiltration vers un même exutoire (lac, cours d’eau, océan, etc.).


Bathymétrie

Topographie des fonds marins.


Batillage

Ensemble de vagues déferlant sur le long des berges provoquées lors du passage d’un navire.


Benthos

Ensemble des organismes vivants en relation étroite avec les fonds subaquatiques. Il comprend notamment le phytobenthos (végétaux) et le zoobenthos (animaux). (vs pelagos)


Bilan sédimentaire

Résultat chiffré de la comparaison des apports et des pertes de sédiments dans un milieu donné.


Bioaccumulation

Capacité des organismes aquatiques à concentrer et à accumuler les substances chimiques à des concentrations supérieures à celles où elles sont présentes dans l’eau qui les environne.


Bioamplification

Augmentation de la concentration d’une substance chimique lors du passage d’un maillon trophique inférieur à un maillon trophique supérieur, ou bien au sein d’une même espèce.


Biodisponibilité

Aptitude d’un composé chimique à être absorbé par un organisme.


Biodiversité

Ensemble constitué par la diversité génétique, la diversité des espèces et la diversité écologique, ainsi qu’à ses interactions.


Biotique

Se dit d’un facteur lié aux être-vivants dans l’écosystème. (vs abiotique)


Bloom phytoplanctonique

Prolifération rapide et massive d’une ou plusieurs espèces de phytoplancton dans le milieu aquatique.


Bouchon vaseux

Zone de turbidité maximale particulière aux estuaires, comprise entre des eaux douces peu chargées en matières de suspension à l’amont et les eaux salées marines. Sa situation n’est pas stable car il évolue au gré des conditions hydrologiques (débits, cycles de marée).


Bruit de fond géochimique

Concentration d’un élément chimique dans un compartiment environnemental (eau, sédiment, biote), en dehors de tout apport d’origine humaine.


C

icone - puce

Catadrome

Se dit des poissons vivant en rivière et se reproduisant en mer. (vs anadrome)


Chaîne trophique

Suite de maillons reliés par des liens trophiques, dans laquelle la (ou les) population(s) constituant un maillon consomme(nt) le maillon précédent et sert (servent) de nourriture au maillon suivant.


Chambre de dépôt

Site de dépôt de sédiments de dragages à terre, limité par une digue et composé de remblais refoulés par voie hydraulique.


Charge dissoute

Correspond à la concentration de l’ensemble des éléments dissous (cations + anions) dans les eaux provenant principalement des mécanismes de dissolution au sein du bassin versant.


Charge particulaire

Correspond à la masse de Matières en suspension véhiculée dans les masses d’eaux et provennant principalement de l’érosion mécanique dans le bassin versant.


Clapage

Vidange en mer des sédiments de dragage en un lieu réservé à cet effet.


Clapot

Etat de la mer dans lequel l’agitation superficielle, engendrée par les vents locaux, est encore désordonnée (vagues inconstantes en hauteur, direction et période).


Coefficient de marée

Nombre sans dimension calculé d’après le marnage qui caractérise la grandeur de la marée sur une échelle de 20 à 120.


Cohésif

Caractère d’un sédiment résultant principalement de la présence d’argiles minérales ou de films biologiques. Les surfaces des grains tendent à se lier entre eux et à former des agrégats, ce qui leur permet de résister à un courant d’entrainement.


Communauté

Groupement d’êtres vivants qui se maintiennent et se reproduisent dans un certain espace, de façon permanente.


Congénères

Se dit de molécules qui appartiennent à un même groupe chimique, mais de formulation chimique différente (par exemple pour les polychlorobiphényles).


Contaminant

Composé chimique présent dans l’environnement à une concentration sans effet toxique identifié pour la faune ou la flore. (vs polluant)


Cote marine du havre

Plan de référence des cartes marines de l’estuaire de la Seine, se situant à -4.378m par rapport au zéro NGF (1969).


Courant résiduel

Vecteur vitesse qui est calculé au niveau d’une station ou d’une section de tranche d’eau et correspondand à la résultante en direction et en intensité sur la durée d’un cycle de marée (durée de près de 12 heures).


Courant tidal

Courant généré par la marée.


Crème de vase

Mélange instable de vase et d’eau situé près du fond des chenaux estuariens en zone saline, associé au bouchon vaseux.


Crue

Augmentation du débit d’un cours d’eau dépassant plusieurs fois son débit moyen. (vs étiage)


D

icone - puce

Débit

Mesure d’un volume d’eau traversant une section par unité de temps.


Déchet

Période de diminution de l’importance des marées entre une Vive-eau et une Morte-eau. (vs revif)


Décote

Diminution du niveau de la surface de l’eau du fait de phénomènes météorologiques. (vs surcote)


Désorption

Retour en solution d’un atome ou d’une molécule qui était fixé à la surface d’un solide. (vs adsorption)


Diagenèse

Ensemble des processus biologiques, chimiques et physiques qui transforment un sédiment en roche sédimentaire. La diagenèse précoce correspond aux transformations se déroulant à des températures peu élevées, dans les premiers mètres de la colonne sédimentaire.


Diatomée

Algue microscopique marine ou lacustre avec une coque siliceuse.


Dragage

Opération d’extraction des matériaux (sable, gravier, vase) déposés au fond d’un cours d’eau.


E

icone - puce

Ecosystème

Organisation biologique composée de tous les organismes présents dans une aire géographique donnée et présentant des interactions entre eux.


Ecotoxicologie

Science qui étudie le devenir des contaminants dans l’environnement (comportement et effets) et les conséquences biologiques et écologiques qui en découlent.


Elément trace

Élément dont la concentration dans le milieu dont est inférieure à 100 ppm.


Enrochement

Protection d’un littoral ou d’un chenal réalisée grâce à l’accumulation de blocs de pierre ou de béton.


Epi

Ouvrage appuyé sur une berge et disposé perpendiculairement à celle-ci, destiné à favoriser la sédimentation en sa partie amont.


Erosion

Diminution du volume d’un corps par perte de matière. (vs accrétion)


Estran

Étendue de terrain couverte à pleine mer et découverte à basse mer.


Estuaire

Zone aval d’un fleuve, sous l’influence de la marée. Pour la Seine, l’estuaire s’étend sur 170km, du barrages de Poses à la baie de Seine. C’est également un lieu de rencontre entre les eaux douces venant du bassin versant et les eaux salées arrivant de la mer, à la base de la richesse écologique du milieu.


Etiage

Qualifie la période de l’année où un cours d’eau atteint son débit le plus bas. (vs crue)


Euhalin

De salinité supérieure à 30.


Euryhalin

Qualifie une espèce aquatique capable de supporter de grandes variations de salinité de l’eau environnante, typiquement comme dans un estuaire.


Evapotranspiration

Emission de vapeur d’eau par la végétation, liée à sa respiration.


F

icone - puce

Faciès

Ensemble de caractères permettant de classer un sédiment ou une roche par identification à l’œil nu.


Fetch

Distance sur laquelle un vent a généré des vagues.


Filandre

Nom local qui désigne les chenaux de marée creusés dans les vasières intertidales perpendiculairement à l’axe du fleuve. Il peut aussi s’agir de criques connectées au fleuve, qui serpentent à travers le marais et permettent à l’eau d’y remonter ou d’y redescendre lors des marées.


Floc

Ensemble de particules d’un milieu dispersé qui adhèrent faiblement les unes aux autres.


Flot

Moment de la marée montante, avec des courants dirigés vers l’amont. (vs jusant)


Fraction colloïdale

Comprend les éléments non dissous (minéraux et organiques) d’une taille inférieure à 0,45 µm.


Fraction dissoute

Comprend à la fois les éléments réellement dissous dans l’eau (minéraux et organiques) et les éléments d’une taille inférieure à 0,45µm (fraction colloïdale).


Frayère

Lieu de reproduction des poissons ou des batraciens.


G

icone - puce

Galet mou

Vase en voie de consolidation, découpée en morceaux et remaniée par les eaux.


Géomorphologie

Etude des formes et du relief des paysages.


Granulométrie

Distribution statistique des tailles des particules composant un sédiment.


Guilde

Ensemble d’espèces appartenant à un même groupe taxonomique ou fonctionnel.


H

icone - puce

Habitat

Ensemble des conditions environnementales (biotiques et abiotiques) dans lequel un organisme, une population ou une communauté peut survivre et se développer.


Halage

Correspond à l’action de tirer les bateaux au moyen de la force animale ou humaine du bord du cours d’eau. Des chemins de halage ont ainsi été aménagés pour faciliter cette activité.


Halophile

Qui croît dans des terrains imprégnés de sels.


Hydrodynamique

Science qui étudie le mouvement des eaux, en lien avec le milieu dans lequel elles évoluent.


Hydrologie

Science qui étudie les propriétés physiques, mécaniques et chimiques des eaux continentales et marines.


Hydrosédimentologie

Science qui étudie la dynamique des sédiments, au regard des conditions hydrodynamique.


Hygrophile

Se dit d’une espèce ou, par extension, d’une communauté végétale ayant besoin de fortes quantités d’eau tout au long de son développement.


I

icone - puce

Ichtyofaune

Ensemble des poissons.


Inondation

Submersion d’un terrain. En milieu estuarien, elle peuvent avoir plusieurs causes : débordement d’un cours d’eau, submersion marine, remontée de nappe.


Intertidal

Qualifie la zone comprise entre la plus haute mer et la plus basse mer de vive eau (zone de balancement des marées).


Intrusion saline

Phénomène dans lequel une masse d’eau salée pénètre à l’intérieur d’une masse d’eau douce.


J

icone - puce

Jusant

Moment de la marée descendante, avec des courants dirigés vers l’aval. (vs flot)


Juvénile

Pour les poissons, caractérise un individu immature et généralement de moins de 2 ans, fréquentant les nourriceries.


K

icone - puce

Karstique

Associé à un ensemble calcaire affecté par des dissolutions, avec une circulation très rapide des eaux souterraines dans des fractures, des grottes.


L

icone - puce

Limicole

Oiseau échassier qui vit dans les zones humides.


Limnique

De salinité nulle.


Limon

Particules sédimentaires dont le volume correspond à des éléments d’un diamètre équivalent sphérique compris entre 2 et 40 µm.


Liposoluble

Se dit d’une substance chimique ayant une affinité pour les graisses.


Lit majeur

Espace correspondant à la plaine inondable d’un cours d’eau sans les aménagements. Il est limité par l’emprise des crues exceptionnelles.


Lit mineur

Espace occupé par l’écoulement d’un cours d’eau, hors événements hydrologiques exceptionnels. Il est séparé du lit majeur par des berges et dans le contexte estuarien, il inclue la zone intertidale.


M

icone - puce

Macrotidal

S’applique à des zones soumises à des marées de forte amplitude (marnage> 4m).


Marnage

Différence entre le niveau de pleine mer et de basse mer en un point donné. En estuaire, il est fonction du coefficient de marée, du débit du cours d’eau et de facteurs climatiques.


Mascaret

Phénomène naturel typique de certains estuaires macrotidaux désignant une brusque surélévation de l’eau provoquée par l’onde de la marée montante lors des grandes marées. Il se produit dans l’embouchure et le cours inférieur de certains fleuves lorsque leur courant est contrarié par le flux de la marée montante.


Matière en suspension

Ensemble des particules solides de petite taille transportées au sein de la masse d’eau.


Matière organique

Matière fabriquée par les êtres vivants (vs matière minérale). Elle correspond à la biomasse vivante ou morte d’un écosystème.


Mésocosme

Ce terme générique regroupe des méthodes d’études basées sur des organismes aquatiques placés dans des conditions naturelles. Plusieurs types d’écosystèmes expérimentaux sont ainsi conçus dans des enceintes naturelles (mares, rivières) ou des enceintes frabriquées (dispositifs de grandes dimension: bacs, réservoirs) pour isoler une portion de l’écosystème naturel.


Mésohalin

De salinité comprise entre 5 et 18.


Métabolisation

Transformation chimiques et physico-chimiques que subit une substance dans un organisme vivant au cours du métabolisme.


Métabolite

Composé issu de la dégradation (dans l’environnement) ou de la biotransformation (par un organisme) d’une molécule mère. Dans certains cas, un métabolite peut être plus toxique que le composé initial.


Micropolluant

Substance inexistante ou présente à une concentration très faible dans le milieu à l’état naturel et susceptible d’induire des effets négatifs dans le milieu à très faible concentration. Les micropolluants minéraux (métaux et métalloïdes) se distinguent des micropolluants organiques (HAP, pesticides, PBDE,…).


Modèle

Ensemble d’équations permettant de reproduire analytiquement le fonctionnement d’un système.


Morphologie

En océanographie, désigne la forme des fonds marins.


Morphosédimentaire

Ensemble des caractéristiques morphologiques et sédimentologiques caractérisant un lieu.


Morte eau

Se dit d’une marée de faible amplitude, avec un coefficient inférieur à 50 (premier et dernier quartier de lune). (vs vive eau)


N

icone - puce

Necton

Désigne les animaux aquatiques pouvant se déplacer librement malgré les courants. (vs plancton)


Nourricerie

Site de séjour des juvéniles, souvent en zone côtière.


Nutriment

Ensemble des éléments nécessaires à la croissance des végétaux (principalement l’azote, le phosphore, le potassium et la silice).


O

icone - puce

Oligoélément

Métal ou métalloïde présent en faible quantité (à l’état de trace) dans les tissus vivants et nécessaire au métabolisme.


Oligohalin

De salinité comprise entre 0.5 et 5.


P

icone - puce

Pelagos

Ensemble des organismes aquatiques vivant en pleine eau sans lien étroit avec le fond. (vs benthos)


Période de retour

Caractérise le temps statistique entre deux occurrences d’un événement naturel d’une intensité donnée. Ce terme est très utilisé pour caractériser les risques naturels comme les tremblements de terre, la crue ou l’inondation, la tempête, l’orage, etc.


Pertuis

Rétrécissement du fleuve, avec une forte pente, une faible profondeur et un courant rapide.


Perturbateur endocrinien

Se dit d’un contaminant affectant le système endocrinien d’un organisme.


Pesticide

Substance chimique destinée à lutter contre des organismes considérés comme nuisibles. Sont concernés les herbicides (lutte contre les mauvaises herbes), les insecticides (lutte contre les insectes nuisibles), les fongicides (lutte contre les moisissures et les parasites fongiques des plantes), les molluscicides (lutte contre les mollusques), etc.


Phosphogypse

Gypse non naturel issu du traitement industriel de minerais pour la fabrication de l’acide phosphorique et des engrais phosphatés.


Phragmitaie

Espace en rive de plan d’eau (lacs, étangs), de marais ou de bras secondaire de rivière qui abrite des roseaux.


Phytoplancton

Algues microscopiques se développant dans la colonne d’eau.


Plancton

Désigne les organismes vivant en eaux douces, saumâtres ou salées et flottant passivement dans la colonne d’eau. Il peut être végétal (phytoplancton) ou animal (zooplancton). (vs necton)


Point kilométrique

Distance le long d’un fleuve ou d’un estuaire. En Seine, le pk 0 correspond à l’ancienne écluse de la Monnaie à Paris.


Polluant

Composé chimique présent dans l’environnement à une concentration exerçant un effet toxique sur tout ou partie de l’écosystème. (vs contaminant)


Polyhalin

De salinité comprise entre 18 et 30.


Population

Ensemble des individus de même espèce, occupant un même écosystème.


Prisme sédimentaire

Ensemble des sédiments comblant une ancienne vallée (prisme alluvial ou estuarien) ou s’adossant au fond d’une baie (prisme littoral).


Production primaire

Quantité de matière organique produite à partir de matière inorganique grâce à une source d’énergie extérieure (lumière pour la production végétale).


R

icone - puce

Rémanence

Caractérise la durée de présence d’une substance chimique dans l’environnement.


Réplicat

Résultat d’une mesure qui a été dupliquée plusieurs fois sur un même échantillon. L’objectif de cette démarche est de valider la méthode de dosage ou bien d’évaluer les incertitudes de la mesure.


Réseau trophique

Ensemble de végétaux et d’animaux qui se nourrissent les uns les autres. A la base se trouvent les végétaux photosynthétiques produisant de la matière organique. Cette matière organique est consommée par les animaux herbivores. Ceux-ci sont à leur tour la proie des carnivores. Les détritivores interviennent à tous les niveaux pour recycler la matière organique.


Revif

Période d’augmentation de l’importance des marées entre une Morte-eau et une Vive-eau. (vs déchet)


Ripisylve

Formation végétale ligneuse et herbacée en bordure de rivière qui joue le rôle de transition entre le milieu aquatique et le milieu terrestre.


Risque

Confrontation d’un aléa et d’une zone géographique présentant des enjeux.


S

icone - puce

Saumâtre

Caractérise un milieu de salinité non nulle.


Schorre

Étendue de vases végétalisées soumises à la marée. Le Schorre, plus élevé topographiquement que la slikke, n’est recouvert par la mer que lors des grandes marées (vive eau) et des tempêtes.


Semi-diurne

Se dit du cycle de marée qui, sur nos côtes, est proche de 12 h soit 2 cycles/jour.


Sessile

Organisme sédentaire fixé sur un substrat.


Slikke

Étendue de vase non végétalisée, limitée vers le haut par le niveau de haute mer de Morte-eau.


Spéciation

Distinction entre les différentes formes physico-chimiques d’un élément dans le milieu. Par exemple : formes dissoutes, colloïdales et particulaires. Au sein des formes dissoutes élément associé aux oxydes de fer, aux carbonates, à la matrice cristalline…


Stratification

Différence (de densité, de salinité…) selon la verticale au sein de la colonne d’eau.


Substratum

Base sur laquelle repose une formation géologique ou des alluvions.


Subtidal

Zone située en dessous de la zone de balancement des marées et ne découvrant donc pas à marée basse.


Suprabenthos

Ensemble des animaux de petite taille, en particulier des crustacés, possédant de bonnes capacités natatoires et pouvant occuper, pendant des périodes et à des distances variables, la couche d’eau adjacente au fond.


Surcote

Augmentation du niveau de la surface de l’eau du fait de phénomènes météorologiques. (vs décote)


T

icone - puce

Thalweg

Ligne reliant les points les plus bas d’un cours d’eau ou d’une vallée.


Tidal

Relatif à la marée.


Tirant d’eau

Hauteur de la partie immergée de la coque d’un navire.


Tourbe

matière organique fossile formée dans un milieu saturé en eau par accumulation de  végétaux sur de longues temporalités.


Toxicité

Effets des polluants chimiques sur les organismes et les écosystèmes. On peut distinguer la neurotoxicité (effets sur le système nerveux), la génotoxicité (effets sur le génome), l’immunotoxicité (effets sur le système immunitaire), la reprotoxicité (effets sur la reproduction), etc.


Trophique

Qui concerne la nutrition des organismes


Turbidité

Fait, pour l’eau, d’être chargée en particules solides en suspension qui augmentent la densité du mélange et réduisent sa transparence.


Turbulence

Tourbillons dont la taille, la localisation et l’orientation varient constamment. Les écoulements turbulents se caractérisent donc par une apparence très désordonnée, un comportement difficilement prévisible et l’existence de nombreuses échelles spatiales et temporelles. L’échelle de kolmogorov, caractérise la plus petite taille des tourbillons turbulents présents dans l’écoulement.


V

icone - puce

Vasière

Espace côtier ou sous-marin couvert de vase.


Vive eau

Se dit d’une marée de forte amplitude, avec un coefficient supérieur à 90 (périodes de pleine et nouvelle lune). (vs morte eau)


Volume oscillant

Masse d’eau qui, dans un estuaire, se déplace alternativement vers l’amont puis l’aval sous l’influence de la marée.


Vulnérabilité

Niveau de conséquence prévisible d’un aléa sur des enjeux. Différentes actions peuvent la réduire en atténuant l’intensité de certains aléas ou en limitant l’exposition des enjeux.


X

icone - puce

Xénobiotique

Composé de synthèse désignant une molécule chimique étrangère à l’organisme.


Z

icone - puce

Zone humide

Milieu situé entre le milieu terrestre et le milieu aquatique, englobant des termes tels que marais, marécage, tourbière, vasière… Dans ces milieux, la nappe se trouve, au moins une partie de l’année, proche de la surface.