Photo-1995 - Pont de Normandie

Trajectoires de l’estuaire depuis le XIXe Siècle. Approche géo-historique de l’évolution de l’état de l’estuaire de la Seine en fonction de ses usages

icone - puce
Photo-1995 - Pont de Normandie

Portage : GIP Seine-Aval

Coordination scientifique : Laurence Lestel (METIS)

Période : 2017-2020

Financement : GIP Seine-Aval

Labellisation : Programme Seine-Aval 6

logo-gipsa

Le projet TRAESSI a pour ambition d’appliquer une méthodologie interdisciplinaire pour décrire la trajectoire environnementale de l’estuaire depuis le XIXe siècle, c’est-à-dire mettre en relation l’évolution de l’état environnemental de différents territoires le constituant avec les événements sociétaux (évolution des pressions, des usages et perceptions de l’estuaire, des actions menées par les gestionnaires) qui ont pu provoquer de telles évolutions.

L’outil méthodologique sera l’analyse DPSIR prônée par l’Agence européenne de l’environnement, et les études de cas porteront sur le chenal, les berges, les espaces naturels et la problématique du franchissement de l’estuaire. On espère ainsi montrer l’efficacité des réponses apportées par la société aux problèmes environnementaux dénoncés et identifier, grâce à cette étude diachronique, certains forçages actuels hérités du passé. Ce travail permettra également de resituer l’estuaire dans un territoire marqué par la pression amont d’un fleuve très anthropisé et lui-même inscrit dans la dynamique plus large de l’arc Manche.

Responsables scientifiques des équipes impliquées

null
logo-IDEES

Bruno Lecoquierre

UMR IDEES, Université du Havre
logo-UMR-METIS

Laurence Lestel

UMR 7619 METIS, Université Pierre et Marie Curie
Logo-CETAPS

Olivier Sirost

EA 3832 CETAPS, Université de Rouen
EA 3294, Université de la Méditerranée Aix Marseille 2 jusqu'en 2010