Début janvier 2018, la conjugaison de la tempête Eleanor, d’un débit soutenu de la Seine et d’une période de Vive-eau, a entraîné des débordements de la Seine, notamment dans sa partie estuarienne les 3-4-5 janvier. Pour qualifier cet événement à partir des hauteurs maximales atteintes, on peut retenir les ordres de grandeur suivants :

  • entre Poses et Rouen : période de retour proche de l’annuelle (10.13m CMH à Elbeuf)
  • entre Rouen et Caudebec-en-Caux : période de retour de 5 ans (9.19m CMH à Caudebec-en-Caux)
  • entre Caudebec-en-Caux et l’embouchure : période de retour décennale (9.36m CMH à Tancarville)

Télécharger la note de synthèse sur les conséquences de la tempête Eleanor sur les hauteurs d’eau de la Seine