photo - pont de Tancarville (JP Lemoine, GIP Seine-Aval)

Deux nouveaux projets scientifiques viennent d’être lancés dans le cadre de la 6ème phase du programme scientifique Seine-Aval :

  • Le projet SARTE (Seine Aval : Réseaux Trophiques Estuariens) coordonné par Michèle Tackx (ECOLAB, Université de Toulouse 3). Ce projet vise à actualiser le fonctionnement du réseau trophique Pélagique de l’amont de l’estuaire de la Seine, dans un contexte d’amélioration de la qualité des eaux. Ce travail vise plus particulièrement la communauté phytoplanctonique, la communauté zooplanctonique,  le suprabenthos et leurs interactions.
  • Le projet ARES (Analyse de Rejeux hydro-sédimentaires en estuaire de Seine : référentiel de données de modélisation des variables hydro-sédimentaires de l’estuaire et stratégie d’actualisation) coordonné par Florent Grasso (Ifremer). Ce projet vise à fournir un référentiel de données validées de la dynamique hydro-sédimentaire de l’estuaire sur la période 1990-2018.