S’adressant aux partenaires scientifiques, techniques et institutionnels impliqués dans la gestion et la préservation des milieux estuariens, le webinaire inter-estuaires du 15 décembre 2020 organisé par l’OFB et le GIP Seine-Aval était consacré aux avancées et perspectives de recherche en appui à la gestion, dans le domaine de l’écologie de ces milieux. Les présentations des intervenants et les vidéos du webinaire sont désormais disponibles (cliquer ici)

Programme 

Introduction générale

  • Présentation de la mission inter-estuaires portée par l’OFB et le GIP Seine-Aval – Michel Peltier (délégué mer, OFB), Elise Avenas (directrice GIP Seine-Aval)
  • Programme de la journée – Maud Berlincourt, animatrice de la mission inter-estuaires (MIE)

Session 1 – Ecologie territoriale : estuaires d’aujourd’hui, reflet de l’histoire de son bassin versant – Animation : Gilles Billen (Sorbonne Université)

  • Présentation de l’axe « Trajectoires socio-écologiques des systèmes estuariens » – Gilles Billen (Sorbonne Université)
  • Focus sur un nouveau projet : « Apports d’une modélisation intégrée Terre-Mer dans la co-construction de scenarii territorialisés pour limiter l’eutrophisation du littoral français (projet NUTS’STeauRY) » – Vincent Thieu (Sorbonne Université)

Session 2 – « Moteur » hydro-morpho-sédimentaire : bilan de la matière, flux et structuration des habitats – Animation : Job Dronkers (Conseil scientifique de l’estuaire de la Seine)

  • Présentation de l’axe « Fonctionnement hydro-morpho-sédimentaire » – Job Dronkers (Conseil scientifique de l’estuaire de la Seine) et Pierre Le Hir (Ifremer)
  • « Surveillance morpho-sédimentaire automatisée des petits et moyens estuaires » – Guillaume Michel et Xavier Pellerin Le Bas (Université Rouen Normandie)
  • Focus sur un nouveau projet : « Cellules hydro-sédimentaires au sein du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis (projet CELHYSE) » – Aurélie Dessier et Emmanuelle Jaouen (OFB, Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis)
  • Focus sur un nouveau projet (appel à projets de la MIE 2020) : « Vers une caractérisation et paramétrisation globale de la turbidité dans les estuaires sous pressions anthropiques et climatiques (projet CAPTURE) » – Florent Grasso (Ifremer)

Session 3 – Restauration du fonctionnement écologique : influence des facteurs environnementaux et anthropiques – Animation : Jean-Michel Olivier (Université Lyon 1)

  • Présentation de l’axe « Réflexions sur la réhabilitation écologique en milieu estuarien » – Jean-Michel Olivier (Université Lyon 1)
  • Réflexions et avancées du groupe de travail national « Restauration écologique estuarienne » – Cécile Capderrey (BRGM)
  • Les attentes d’un partenaire, Natacha Massu et Pierre Beaudoin (Grand Port Maritime du Havre)

Session 4 – Les contaminants et leur effets : développement et mise en œuvre de nouvelles méthodologies – Animation : Olivier Perceval (OFB)

  • Présentation de l’axe « Vers une surveillance holistique des milieux : biosurveillance et bioévaluation » – Olivier Perceval (OFB)
  • « Approches multidisciplinaires développées pour identifier les facteurs de stress dans les milieux estuariens (projets HQFish et POPEST) » – Jean Laroche (Université Bretagne Occidentale)

Session 5 – Changements globaux : impacts sur le fonctionnement estuarien et évolutions prévisible – Animation : Pierre Le Hir (Conseil scientifique de la MIE)

  • Présentation de l’axe « Impacts des changements globaux sur les estuaires et évolutions » – Pierre Le Hir (Conseil scientifique de la MIE)
  • « Solutions face aux effets du changement climatique : gestion souple du trait de côte (projet ADAPTO) » – Patrick Bazin (Conservatoire du Littoral)
  • Focus sur un nouveau projet (appel à projets de la MIE 2020) : « Evolution à long terme des écosystèmes côtiers : bivalves sous influence estuarienne (projet EVOLECO-BEST) » – Nicolas Savoye (Université Bordeaux)

Session 6 – Perspectives de la mission inter-estuaire – Animation Maïa Akopian (OFB)

  • « Programmation R&D de la mission inter-estuaires » – Maïa Akopian (OFB MIE)
  • « Trajectoire morpho-sédimentaire des estuaires français depuis le petit âge glaciaire. Impact du climat et de l’Homme (projet TRESSE) » – Bernadette Tessier (Université Caen)
  • « Modélisation de l’évolution à long terme des ingénieurs d’écosystèmes marins en réponse au changement climatique et au transport sédimentaire en estuaire de Seine (projet MELTING-POTES) » – Amélie Lehuen (Université Caen)