La science au service de la restauration des nourriceries de poissons marins

L’embouchure de la Seine présente des zones de nourriceries essentielles pour de nombreux poissons d’importance halieutique (sole, plie, merlan, bar…). Depuis plusieurs décennies, ces habitats ont vus leur surface largement réduite et ils sont aujourd’hui encore sous pression d’une contamination chimique persistante. La compréhension du fonctionnement de ces zones présente un enjeu fort pour accompagner…

Détails

Photo - Avocette

1er outil national de sélection des couples espèce-biomarqueur pour le suivi de la qualité des masses d’eau

De nombreux contaminants, tels que les pesticides, les métaux lourds, les hydrocarbures ou encore les médicaments sont susceptibles d’avoir des effets toxiques sur les milieux aquatiques. Basée sur l’analyse de l’état chimique et de l’état écologique des masses d’eau, la DCE est aujourd’hui incomplète et ne prend pas en compte l’état biologique et physiologique des espèces…

Détails

Photo - Pont de Normandie (C. Degrémont - GIP Seine-Aval)

Fonctionnement physique de l’estuaire : de nouveaux résultats de modélisation

La modélisation numérique permet de simuler le fonctionnement de systèmes complexes pour en étudier l’évolution spatio-temporelle. En estuaire de Seine, l’outil MARS3D est développé, enrichi et amélioré depuis de nombreuses années pour modéliser son fonctionnement physique. Il permet ainsi de décrire les caractéristiques hydrodynamiques (courant, niveau d’eau), morphologiques (bathymétrie) et sédimentaires (mouvement et nature des…

Détails