null

Un territoire en évolution

Est-il vrai que des îles ont disparu en Seine ?

null

Chiffre clé

Disparition de
0
% des îles
Photo - Iles à l'amont de Rouen (C. Lévêque)

Historiquement, il y avait de très nombreuses îles en Seine, notamment entre Poses et la mer : en 1750, 117 îles sont dénombrées sur ce secteur pour une surface cumulée supérieure à 4300 hectares. Ces îles étaient fauchées ou pâturées et étaient accessibles à pied ou reliées aux rives par des gués ou des passerelles.

Les grands aménagements réalisés pour sécuriser et améliorer la navigation ont permis de fixer les berges et approfondir la Seine. Ils ont engendré la disparition de 80% des îles (par arasement ou rattachement à la berge) et des bras morts ou secondaires (par comblement).

Aujourd’hui, il reste 19 îles. Elles se situent essentiellement entre Oissel et Rouen, représentant une superficie cumulée d’environ 170 ha. Certaines de ces îles abritent un riche patrimoine écologique (îles Durand, Sainte-Catherine, Légarée,…), alors que d’autres ont été largement urbanisées (îles Lacroix par exemple).

En 2003, une île artificielle à vocation écologique a été créée à l’embouchure de la Seine. Dite “ile aux oiseaux”, elle a été réalisée dans le cadre des mesures environnementales liées à l’extension du port du Havre (Port 2000).

Pour aller plus loin

null
icone - fiche thématique
icone - fiche thématique
icone - fascicule