null

Les moteurs de l'estuaire

Le mascaret est-il encore visible ?

null

Chiffre clé

Vitesse maximale :
0
km/h
Photo - Mascaret Seine (AREHN)

Le mascaret, appelé également « la Barre » ou « le flot » en vallée de Seine, est une vague se propageant vers l’amont de l’estuaire lors de fortes marées (coefficient supérieur à 100). Ce phénomène, lié à la rencontre de la marée montante avec le courant descendant du fleuve, est renforcé par la forme d’entonnoir de l’estuaire et la faible pente du fleuve.
Pendant des siècles, les riverains de l’estuaire se sont méfiés de lui, tandis qu’il constituait un spectacle attirant des foules de badauds.

La vague pouvait atteindre 25 km/h et une hauteur de 2,5 mètres. Le point culminant se situait à Caudebec-en-Caux. Au fur et à mesure de sa remontée, l’énergie du mascaret se dissipait par frottement jusqu’à disparition totale de la vague aux alentours de Duclair.

Très marqué jusqu’en dans les années 1960, ce phénomène a été très largement atténué par les aménagements de l’estuaire : les endiguements, l’approfondissement du chenal et un tracé plus linéaire, qui ont favorisé la progression du flot, au détriment de la formation de la vague. Le mascaret est aujourd’hui toujours visible durant les vives eaux et lors de la période d’étiage, mais ne représente plus qu’une vaguelette de quelques dizaines de centimètres de haut.

Pour aller plus loin

null
icone - fiche thématique
Icône - Observatoire
icone - fascicule