icone - Territoire 1

Un territoire en évolution

Comment s'organise l'occupation du sol le long des rives de la Seine ?

null

Chiffre clé

0
ha de terrains agricoles
Photo - Rouen (C. Lévêque)

L’estuaire de la Seine traverse la région Normandie et les départements de la Seine-Maritime, de l’Eure du Calvados. Le réseau urbain est structuré autour de deux pôles : la communauté d’agglomération du Havre (250 000 habitants pour 17 communes) et la Métropole Rouen Normandie (près de 500 000 habitants pour 71 communes). Le lit mineur et la plaine alluviale de l’estuaire de la Seine sont composés pour 39% de terrains agricoles, pour 26% de surfaces en eau, pour 23% de terrains artificialisés et pour 12% de forêts et de milieux semi-naturels.

A partir de la boucle lacustre de Léry-Poses avec une Seine encore naturelle, la vallée de la Seine s’urbanise progressivement jusqu’à Rouen. Passé les grands sites industriels rouennais, trois boucles dévolues à l’agriculture se succèdent. Elles sont traversées par un fleuve dédiée à la navigation. La boucle de Brotonne marque alors la transition vers les paysages plus ouverts de marais et de vasières. Enfin, l’embouchure marine associe espaces naturels, industries et navigation. L’estuaire de la Seine présente ainsi des paysages très variés tout au long de son cours. Chaque boucle a son histoire et son ambiance. Ces divers paysages constituent un lien entre les milieux naturels et les activités humaines. Ils sont le reflet d’une diversité de pratiques, d’usages et de regards.

Pour aller plus loin

null
icone - fiche thématique
icone - fascicule
icone - site web externe