La modélisation numérique permet de simuler le fonctionnement de systèmes complexes pour en étudier l’évolution spatio-temporelle. En estuaire de Seine, l’outil MARS3D est développé, enrichi et amélioré depuis de nombreuses années pour modéliser son fonctionnement physique. Il permet ainsi de décrire les caractéristiques hydrodynamiques (courant, niveau d’eau), morphologiques (bathymétrie) et sédimentaires (mouvement et nature des sédiments) de l’estuaire de la Seine pour des configurations historiques, actuelles ou prospectives.

Lors de la phase 6 du programme Seine-Aval, le développement et la mobilisation de cet outil a été au cœur de trois projets de recherche dont les résultats sont désormais disponibles !

  • Le projet ARES fourni un rejeu des conditions hydro-sédimentaires annuelles de l’estuaire depuis les années 1990, avec une comparaison des conditions sur deux périodes de 10 ans
  • Le projet MEANDRES explore la dépendance du dragage aux principaux forçages et l’impact de différentes stratégies de dragage sur la dynamique sédimentaire de l’estuaire à 10 ans
  • Le projet MORPHOSEINE modélise l’évolution de l’embouchure de la Seine de manière rétrospective (1975-1995) et prospective (à 10 et 50 ans)