Potentialités de RestauratiOn des habitats clés pour les POissons sur l’estuaire de la SEine

icone - puce

publication 2019

Le projet PROPOSE s’intéresse aux potentialités de restauration écologique de la fonctionnalité des habitats de l’estuaire de la Seine vis-à-vis du cycle de vie des poissons.

L’évaluation des principales fonctions estuariennes a été abordée à travers l’étude d’un panel d’espèces représentatives d’un assemblage, d’un milieu, d’un habitat, d’un secteur particulier ou d’une fonction spécifique (ex. reproduction, nourricerie, repos). Huit espèces ont été retenues dans le cadre de ce projet : la sole, le bar, l’anguille, le gardon, deux espèces de brèmes, le brochet et l’alose feinte.

Les résultats du diagnostic démontrent que les signes de dégradation de la fonctionnalité écologique de l’estuaire vis-à-vis de la composante piscicole sont souvent attribuables à la régression, la fragmentation, l’indisponibilité, la rupture de la continuité transversale ou la mauvaise qualité des habitats.
Sur la base des dysfonctionnement identifiés, des leviers d’actions sont proposés par grands secteurs sous forme de grandes orientations.

Télécharger le rapport

Référence bibliographique : MUNTONI M. 2019. PROPOSE : Potentialités de RestauratiOn des habitats clés pour les POissons dans l’estuaire de la SEine. Rapport d’étude du GIP Seine-Aval. 82 pp.

Vous serez probablement interessé par

null
Un diagnostic de la fonctionnalité des habitats de l'estuaire pour les poissons (publication à venir).
Lire la suite
Un atlas présentant la distribution et l'évolution des abondances des principales espèces capturées au chalut à perche lors des campagnes scientifiques réalisées par l’Ifremer entre 1995 et 2010 en baie de Seine orientale (publication 2015).
Lire la suite
Une bilan des connaissances sur les poissons en estuaire de Seine (publication 2010).
Lire la suite