Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rapport scientifique et technique

Productivité microphytobenthique des habitats intertidaux en lien avec la dynamique sédimentaire, biogéochimique et les ingénieurs d’écosystème de la faune benthique

Publication 2022

Le projet PHARESEE a rassemblé un large panel d’équipes scientifiques autour de l’étude du fonctionnement écologique de la vasière nord de l’embouchure de l’estuaire. L’objectif était d’appréhender les interactions écologiques complexes entre processus hydro-sédimentaires, biologiques et biogéochimiques régulant le fonctionnement et l’évolution de cet habitat.

De nouvelles données sur les réseaux trophiques benthiques ont permis de quantifier le rôle majeur du micro-phyto-benthos dans le soutien des réseaux trophiques estuariens. La meïofaune et la macrofaune se nourrissent quasi exclusivement de ces micro-algues, malgré des modes d’alimentation qui peuvent différer selon les espèces. Comprendre les déterminants de cette production primaire benthique constitue ainsi un axe central des travaux de recherche à mener sur les vasières. Des expérimentations originales sur le terrain (exclusion/ensemencement de faune, campagnes pluridisciplinaires saisonnières…) et en laboratoire (suivi expérimental de bioturbation par vidéo…) ainsi que la modélisation des processus régulant le développement du microphytobenthos, ont permis de faire progresser cette connaissance.

Les nouvelles données acquises permettent de préciser l’impact des espèces constituant la macrofaune sur la stabilité des habitats de vasière. La dynamique d’évolution morphologique des vasières varie selon les conditions hydrodynamiques générales des sites et selon le poids respectif dans la communauté benthique des deux espèces majeures que sont Hediste diversicolor (effet stabilisateur) et Scrobicularia plana (effet destabilisateur)Dans certaines conditions, la faune pourra jouer un rôle amplificateur de l’impact des facteurs hydrodynamique sur l’érosion ou l’accrétion des vasières et ainsi contribuer de manière non négligeable aux modifications morphologiques de cet habitat (contribution évaluée à 50% sur le site d’étude).

Concernant les flux de nutriments, l’effet saisonnier (température) est le principal paramètre qui guide l’activité microbienne responsable de l’épuration des nutriments. L’activité de bioturbation joue un rôle majeur dans le recyclage de la matière organique, en favorisant la diffusion des composés dissous (nutriments) et les échanges d’oxygène en profondeur, par biorrigation dans le sédiment. Le développement du  micro-phyto-benthos est aussi favorisé avec la présence des galeries des vers (en été comme en hiver), les nutriments étant rendu accessibles même pendant les périodes d’émersion de la vasière via des flux diffusifs verticaux.

Un bilan sur les facteurs déterminants du fonctionnement écologique de cette vasière a pu être proposé. La compréhension de ces processus constitue un pool de connaissances essentielles dans le contexte du changement climatique et la perspective de nouveaux aménagements portuaires et de restauration écologique dans l’embouchure de l’estuaire de la Seine.

Référence bibliographique ​​

Huguet A. & Orvain F., (Coord.), 2022 Projet PHARESEE : Productivité microphytobenthique des HAbitats intertidaux en lien avec la dynamique sédimentaire, biogéochimique et les ingénieurs d’écosystème de la faune benthique : implication pour des enjeux de modélisation et de REhabilitation des vasières de la SEine Estuarienne. Rapport de recherche du programme Seine-Aval 6, 161 p

GIP Seine-Aval, 2022. CAPNORD : Caractérisation des évolutions hydro-morpho-sédimentaires et écologiques du secteur de la fosse Nord depuis la construction de Port 2000. 55 pp.

Vous serez probablement intéressé par

Article de vulgarisation

Les vasières, des milieux clefs pour l’écosystème estuarien

Un éclairage nouveau sur l importance des communautés benthiques dans le fonctionnement de l estuaire
Rapport scientifique et technique

Production primaire dans l’estuaire de Seine

Production primaire de l embouchure de l estuaire
Rapport scientifique et technique

Associations biologiques en relation avec le transport sédimentaire : développement d’un modèle de bioturbation par les ingénieurs d’écosystèmes en estuaire de Seine

bioturbation dans les vasières