Photo - Médicaments

Contamination et RéActivité de Pesticides et de Pharmaceutiques dans l'estuaire de SEine : bilan des contaminations, dégradation et impact toxique

icone - puce
Photo - Médicaments

Portage : GIP Seine-Aval

Coordination scientifique : Patrick Mazelier (EPOC)

Période : 2013-2017

Financement : GIP Seine-Aval

Labellisation : Programme Seine-Aval 5

logo-gipsa

Le projet CRAPPSE a développé une approche pluridisciplinaire de l’étude de la contamination de la Seine et de son estuaire par les composés organiques polaires. Pour cela, ce projet a analysé un large spectre de contaminants de polarité moyenne à élevée, en incluant des composés soit classés comme émergents, soit utilisés comme pesticides ou biocides.

Les apports à l’estuaire au niveau de barrage de Poses et de la STEU de la métropole de Rouen ont été évalués. Concernant les pharmaceutiques, en conformité avec des résultats passés, les apports sont majoritaires à Poses (environ 30 fois). De nouveaux composés pharmaceutiques ont été recherchés : les nouveaux anticoagulants (NACO) qui tendent à devenir des molécules préoccupantes, ont été étudiés. Le potentiel toxique des échantillons a été mesuré à l’aide d’un panel de bioessais in vitro. Les résultats montrent des profils d’activités montrant la présence, dans l’effluent de STEU et dans l’eau de Seine, de composés ayant une activité de type œstrogénique, glucocorticoïdique et génotoxique, quelle que soit la période d’échantillonnage.

Le projet s’est également intéressé aux phénomènes de dégradation des molécules organiques et à l’évolution de la toxicité associée. L’ensemble des données obtenues a permis d’évaluer les cinétiques de dégradation et le temps de demi-vie des composés en fonction des différents milieux étudiés (Matières en suspension, salinité, stérilisation). Au final, un indice de persistance a été calculé pour chaque molécule permettant de donner une échelle relative de la stabilité des composés en Seine.

Dans le but d’évaluer la présence de composés traceurs et de rechercher la présence des produits de transformation identifiés en laboratoire. Pour pallier les faibles concentrations de ces milieux, des échantillonneurs passifs de type Polar Organic Chemical Sampler (POCIS) ont été exposés pendant 1 mois sur site, et des échantillonnages ponctuels ont été réalisés en parallèle. Les deux objectifs majeurs de cette phase ont été : (1) de réaliser une approche quantitative afin d’évaluer les concentrations de quelques composés traceurs dans ces milieux ; (2) d’utiliser les capacités de concentration des POCIS et la spectrométrie de masse haute résolution pour évaluer la présence des produits de transformation identifiés en laboratoire.

Télécharger le rapport

Référence bibliographique : Mazellier P.. (coord.), Fuster L., Budzinski H., Garric J., Couteau J., Aït-Aïssa S., 2018. Projet CRAPPSE « Contamination et RéActivité de Pesticides et de Pharmaceutiques dans l’estuaire de SeinE». Rapport de recherche du programme Seine-Aval 5, 71  p.

Responsables scientifiques des équipes impliquées

null
logo-epoc

Hélène Budzinski

UMR CNRS 5805 EPOC, Université de Bordeaux
logo_toxem

Jérôme Couteau

TOXEM
logo-irstea

Jeanne Garric

IRSTEA
logo-epoc

Patrick Mazellier

UMR CNRS 5805 EPOC-LPTC, Université de Bordeaux1