Schéma - NH4

Rôle de l’estuaire de Seine dans l’écologie territoriale de la Normandie : cycles des nutriments et systèmes hydro-agro-alimentaires

icone - puce
Schéma - NH4

Portage : GIP Seine-Aval

Coordination scientifique : Josette Garnier (METIS)

Période : 2013-2017

Financement : GIP Seine-Aval

Labellisation : Programme Seine-Aval 5, Zone Atelier Seine

logo-gipsa

logo-ZA Seine

Il existe un lien étroit entre l’organisation du système agro-alimentaire des régions Normandes (c’est-à-dire la manière dont sont produits, transformés, distribués et consommés les biens alimentaires) et la qualité de l’eau, expression du fonctionnement écologique de l’estuaire de la Seine, lui-même indissociable du fonctionnement du réseau hydrographique amont et de son bassin versant. C’est donc une démarche très englobante d’écologie territoriale qui a été initiée en interdisciplinarité dans le projet RESET pour analyser le fonctionnement actuel de l’estuaire de la Seine dans le contexte du système agro-alimentaire Normand et ses tendances évolutives. Cette analyse a été rendu possible par le développement et l’enrichissement de traitement des données et de modélisation du système (Amstram, GRAFS-Seneque/Riverstrahler, ECO-MARS-3D).

La trajectoire historique du système agro-alimentaire normand depuis le début du XXe siècle a pu être retracée de manière synthétique. L’analyse de l’évolution de la qualité de l’eau de l’axe principal de la Seine (entre l’amont de Paris et Poses) au cours de cette trajectoire séculaire du système hydro-agro-alimentaire révèle un parallélisme très clair. La simulation du fonctionnement biogéochimique de l’estuaire a perrmi d’en évaluer le rôle filtre vis-à-vis des nutriments qui lui parviennent depuis le bassin versant amont.

Quatre scénarios d’évolution à long terme (horizon 2050) du système agro-alimentaire ont été proposé. Les conséquences en termes de fonctionnement biogéochimique et de qualité de l’eau de l’estuaire ont été modélisées. L’objectif de ces visions n’est pas de définir le futur probable ou souhaité du territoire, mais de susciter la réflexion, et une meilleure compréhension des tendances, parfois antagonistes, visibles actuellement dans le territoire.

Télécharger le rapport

Référence bibliographique : Garnier J. (coord.), Barles S., Billen G., Bognon S.,Romero E., Le Gendre R., Silvestre M., Ramarson A., Thieu V., Théry S., Castaings J, Riou. P., 2018. Projet RESET : « Rôle de l’Estuaire de Seine dans l’Ecologie Territoriale de la Normandie : cycles des nutriments et systèmes hydro-agro-alimentaires », Rapport de recherche du programme Seine-Aval 5, 73 p.

Responsables scientifiques des équipes impliquées

null
logo-geo-cités

Sabine Barles

UMR 8504 Géographie-Cités, Université Paris 1
logo-UMR-METIS

Josette Garnier

UMR 7619 METIS, Université Pierre et Marie Curie
logo-Ifremer

Philippe Riou

Ifremer - LERN