———— LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES ————

Pour répondre à la question de l’impact de la pollution sur les milieux aquatiques et compléter les diagnostics basés sur la chimie, des outils biologiques se développent pour mesurer les effets toxiques subis par les organismes aquatiques. Dans le cadre du projet BIOSURVEILLANCE, un suivi pilote a été déployé durant 2 ans pour mesurer des biomarqueurs sur un ensemble d’organismes encagés sur les continuums Seine, Orne et Vire. L’objectif de cette journée de restitution est de présenter cette démarche et les résultats des 4 ans de travaux scientifiques du consortium BIOSURVEILLANCE. Autour de retours d’expérience complémentaires, une table ronde permettra d’échanger sur les perspectives d’utilisation de ces biomarqueurs dans le cadre d’un suivi pérenne des masses d’eau côtières, de transition et continentales.

logo-metropole Rouen

Cette journée se déroulera le mardi 29 novembre 2022
au Pavillon des transitions H2O, quai Boisguilbert à Rouen.

Programme

Accueil des participants (8h45 – 9h30)

Introduction de la journée (9h30 – 9h45)

  • Mot d’accueil – Manuel Sarraza (AESN)
  • Présentation de la journée  – Elise Avenas (Directrice GIP Seine-Aval)

 

Le projet BIOSURVEILLANCE (9h45 – 12h30)

Contexte et objectifs du projet BIOSURVEILLANCE

  • Le suivi des effets de la pollution sur les organismes aquatiques en Seine – Cédric Fisson (GIP Seine-Aval) & Benoît Xuereb (SEBIO)

Mises au point méthodologiques sur les masses d’eau continentale, estuarienne et côtière

  • Procédures d’encagement des organismes – Rachid Amara (LOG) et Anne Bado-Nilles (INERIS)
  • Mesure des biomarqueurs de génotoxicité – Marc Bonnard (SEBIO)
  • Mesure des biomarqueurs d’immunotoxicité – Mélissa Palos-Ladeiro (SEBIO) & Katherine Costil (BOREA)

Résultats et interprétations des résultats du suivi BIOSURVEILLANCE

  • Interprétation des biomarqueurs et valeurs de référence – Olivier Geffard (INRAE)
  • Etat écotoxique des masses d’eau et valorisation des résultats – Matthieu Bonnevalle-Normand (SEBIO)
  • Perspectives scientifiques et opérationnelles – Alain Geffard (SEBIO)

 

Pause repas (12h30 – 14h00)

  • Repas sur place
  • Posters en lien avec l’utilisation des biomarqueurs pour le suivi des milieux aquatiques

 

Déploiement de biomarqueurs dans un contexte de suivi de milieux aquatiques (14h00 – 16h30)

Retours d’expérience

  • Pertinence des biomarqueurs disponibles pour le suivi des masses d’eau (projet B&B) – Delphine Delaunay ou Damien Baudiffier (Fondation Rovaltain)
  • Evaluation de l’état écotoxicologique des côtes françaises pour la DCSMM : indicateur et outils d’intégration chez les poissons et les bivalves – Nathalie Wessel (Ifremer)
  • Evaluation de l’état écotoxicologique en milieu continental par encagement de gammares – Guillaume Jubeaux (BIOMAE)
  • Utilisation des biomarqueurs en surveillance, pour le milieu continental et littoral – Luc Pereira-Ramos (AESN) & Emmanuel Jestin (AESN)
  • Place des biomarqueurs dans le suivi réglementaire – Olivier Perceval (OFB)

 Table ronde : perspectives d’utilisation des biomarqueurs pour établir un état écotoxicologique des masses d’eau

  • Animation : GIP Seine-Aval (Cédric Fisson)
  • Intervenants : AESN (Luc Pereira-Ramos), OFB (Olivier Perceval), Ifremer (Nathalie Wessel), SEBIO (Alain Geffard, Benoît Xuereb)

 

Le projet BIOSURVEILLANCE

PortageFinancementLabélisationConsortium scientifique
logo-GIP Seine-Avalx100logo-sebiologo-log_lilleLogo-BOREA
logo-lemar