Photo - Sole

Contaminants organoHalogénés histOriques et d’intérêt émergent : Présence et transfert vers la sole commune – Impact de la contamination sur la nourricerie et conséquences sur la population

icone - puce

Projet SA6 CHOPIN

Portage : GIP Seine-Aval

Coordination scientifique : Pierre Labadie (EPOC)

Période : 2017-2020

Financement : GIP Seine-Aval

Labellisation : Programme Seine-Aval 6

logo-gipsa

L’estuaire de la Seine est une nourricerie importante pour les stocks de sole de Manche Est. Cependant, il souffre à la fois d’une faible disponibilité en surface de nourricerie et d’une qualité médiocre des habitats résiduels. CHOPIN avait donc pour objectif de décrire l’état, la dynamique et la bioamplification de la contamination dans le réseau trophique des juvéniles de soles pendant leur phase de nourricerie par trois familles de contaminants organohalogénés (COH) : les polychlorobiphényles (PCB), les isomères de l’hexabromocyclododécane (HBCDD) et les substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS). Le projet visait aussi à apporter des éléments sur l’état de santé global des soles juvéniles et subadultes et à discuter l’impact potentiel des conséquences de la toxicité liée à la contamination globale au sein de l’estuaire, en termes de survie juvénile ainsi que de capacités reproductive futures, sur la population exploitée dépendante de cette nourricerie et qui s’étend sur l’ensemble de la Manche Est. Quelques résultats majeurs sont listés ici :

  • Les niveaux de contamination en COH mesurés dans la macrofaune benthique apparaissent extrêmement variables entre les espèces, et relativement ubiquistes dans les sédiments. La contamination dans le secteur Fosse Nord semble légèrement plus élevée.
  • Chez les juvéniles de soles, la contamination en PCB et HBCDD augmente entre G0 et G1, tandis que la contamination en PFAS tend à régresser avec la croissance du fait de processus d’élimination et de l’évolution probable de l’importance relative des différentes voies d’exposition.
  • La contamination par chacune des trois familles considérées dans ce projet semble augmenter avec le niveau trophique ici considéré au travers des 3 compartiments sédiment, benthos et juvéniles de soles. Il ressort ainsi que le régime alimentaire est le facteur-clé de la contamination des soles.
  • Différents scénarios testés par modélisation mettent en évidence l’intérêt d’améliorer la qualité ainsi que de préserver ou de recréer des surfaces de nourriceries côtières et estuariennes pour augmenter la production des ressources halieutiques qui en dépendent, à bien plus large échelle.
  • Des perspectives d’amélioration de la modélisation ont pu être identifiées en incluant les transferts trophiques de contaminants entre le benthos et les soles. L’application du modèle DEB-TK sur les données acquises durant le projet CHOPIN a permis de valider sur un autre estuaire le modèle et les valeurs de ses paramètres pour le CB-153 et le L-PFOS précédemment utilisées dans l’estuaire de la Gironde. Cela conforte les perspectives d’utilisation de ce modèle pour prédire la contamination des soles à partir de celles de leurs proies dans le cadre de scenarios prospectifs.
Télécharger le rapport

Référence bibliographique :

Labadie P. (Coord.), 2021. Projet CHOPIN : Contaminants organoHalogénés histOriques et d’intérêt émergent : Présence et transfert vers la sole commune – Impact de la contamination sur la Nourricerie et conséquences sur la population. Rapport de recherche du programme Seine-Aval 6, 110 p

Responsables scientifiques des équipes impliquées

null
logo_toxem

Jérôme Couteau

TOXEM
logo-csln

Sylvain Duhamel

Cellule de Suivi du Littoral Normand
logo-epoc

Pierre Labadie

UMR 5805 EPOC OASU, Université Bordeaux 1
logo-agrocampus

Olivier Le Pape

Agrocampus Rennes , LEH

Jérémy Lobry

INRAE
logo-Ifremer

Véronique Loizeau

Ifremer - Unité Biogéochimie et Ecotoxicologie